Rome, 25 avril 1982

Commentaire de la Parole de vie:

Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde (Mt 28, 20).

 Jésus est ressuscité. Il désire parler avec ses disciples, les invite sur une montagne de Galilée et leur donne ses instructions. Le voilà à nouveau entouré des Onze qui se prosternent devant lui, pleinement conscients que celui qui est maintenant au milieu d’eux, est le Seigneur du ciel et de la terre.

Le Père a donné « tout pouvoir » au Fils y compris celui de venir juger le monde à la fin des temps.
À son tour, Jésus confie aux apôtres la mission d’annoncer le salut, en son nom, à tous les peuples. Ils le feront au moyen du baptême et en «enseignant à garder » tous les commandements de Jésus. Le baptême en effet ne suffit pas : il doit passer dans la vie. Cependant, l’immense entreprise qui consiste à porter la lumière à tous les peuples ne sera pas seulement une œuvre humaine parce que, dit Jésus:

Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.

 Avant de revenir comme juge, Jésus continuera à être proche de ses disciples et à les soutenir. Il sera présent au milieu d’eux, non seulement lorsqu’ils se réuniront à l’occasion du repas pour célébrer sa mort et se nourrir de l’Eucharistie, mais toujours et partout.
C’est donc une nouvelle ère qui a commencé pour l’humanité, caractérisée par une présence : Jésus ressuscité. Cette présence est ce qui unifie le monde, ce qui rassemble continuellement « tous les peuples » de chaque époque, sous toute latitude, pour les faire entrer dans le royaume d’amour du Père. C’est cette présence qui constitue l’Église dans son essence la plus profonde.

Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.

Jésus est appelé l’Emmanuel, ce qui signifie : Dieu-avec-nous. Par sa résurrection, il est vraiment avec nous, proche de nous tous.
Puisque Jésus est vivant parmi nous, les paroles qu’il a prononcées il y a 2 000 ans ne sont pas seulement le magnifique souvenir d’une personnalité du passé, ce sont des paroles que Jésus adresse personnellement à moi, à toi, à chacun de nous.
C’est nous qu’il réconforte et qu’il sauve. C’est nous qu’il continue à servir, surtout si nous sommes pauvres, seuls, dans l’épreuve. C’est nous qu’il aide lorsque nous tombons et qui nous encourage dans les difficultés.

Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.

Jésus vit dans son Eglise. Alors où pouvons-nous le rencontrer et mieux, le rejoindre ?
Il est au coin de la rue, à côté de moi, à côté de toi.
Il se cache dans le pauvre, le méprisé, le petit, le malade, dans celui qui demande conseil, dans celui à qui on a supprimé la liberté. Il est dans cette personne sale, dans cette autre marginale. Il l’a dit : « J’avais faim et vous m’avez donné à manger » (Mt 15,35).
Il est présent lorsque, unis et d’accord, nous prions. Sa présence rend notre prière efficace.
Sa présence se manifeste aussi pour assister et soutenir ceux qui l’annoncent au peuple. Donc à nous tous aussi qui sommes appelés à lui rendre témoignage.
Il est présent en ceux qui ont été choisis comme ses ministres.
Enfin, il est présent, tu le sais, sur tous les points de la terre, dans l’Eucharistie. Que veux-tu de plus ?
Apprenons, au cours de ce mois, à le découvrir là où il est. Laissons-nous atteindre par ses paroles divines.
Laissons-le nous aider de sa main puissante.

Chiara Lubich

Texte 

 

boîte aux lettres

Contact Icon

Nous vous serions très reconnaissants de nous faire parvenir souvenirs, documents inédits, photos... pour enrichir les archives de Chiara Lubich.
pour envoyer maintenant

qui est en ligne

Nous avons 221 invités et aucun membre en ligne

login staff

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.