24 octobre 2001

En ce mois où l’on fait mémoire de Chiara pour le dixième anniversaire de la mort de Chiara Lubich, le 14 mars 2008, nous proposons une page de son journal, écrite en octobre 2001. Elle révèle sa radicalité dans le choix d’aimer à chaque instant et comme préparation à la fin de la vie.

En vivant bien (solennellement) l’instant présent, j’aime Dieu de tout mon cœur, de tout mon esprit et de toutes mes forces.
La fin de la vie est l’avenir qui deviendra présent. Pour se préparer au « moment duquel dépend l’Éternité », il suffira donc, dès à présent et toujours, de vivre l’instant présent.Dans le présent il nous faut toujours mourir pour ressusciter. De quelle façon ? Tout en acceptant, à certains moments, la nécessité des mortifications, nous mourrons en aimant. Mais en aimant, nous ressuscitons aussi.

Dans le présent, nous devons faire uniquement la volonté de Dieu, sans penser, sans désirer, sans nous appliquer à autre chose. Nous devons la vivre en vivant entièrement des actions propres, uniquement comme de l’encens qui monte à Dieu. Et dans cette action, mettre tout notre esprit, notre cœur, nos forces.

pdf texte (64 KB)

Grande attrattiva

A 10 ans de la mort de Chiara Lubich, les communautés des Focolari se souviennent d’elle, en mettant en évidence la portée sociale de son Charisme.

La portée sociale du charisme de Chiara Lubich

boîte aux lettres

Contact Icon

Nous vous serions très reconnaissants de nous faire parvenir souvenirs, documents inédits, photos... pour enrichir les archives de Chiara Lubich.
pour envoyer maintenant

qui est en ligne

Nous avons 81 invités et aucun membre en ligne

login staff

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.